DES ÉTUDIANTS CRÉENT DES BRIQUES À BASE… D’URINE HUMAINE !

0
871

Deux étudiants sud-africains viennent de trouver une manière de concevoir des bio-briques à base d’urine humaine. Leur fabrication a, notamment, un beau potentiel écologique.

Pour construire une maison avec un matériau durable, votre urine pourrait devenir un ingrédient essentiel. C’est, en tout cas, ce que laisse penser la création de Suzanne Lambert et Vukheta Mukhari, deux étudiants sud-africains. Avec l’aide de Dyllon Randall, professeur en génie civil à l’Université de Cape Town, ils ont mis au point une brique biologique qui combine urine humaine, sable et bactéries.

brique au pipi

Comment ça fonctionne ? C’est assez simple : les bactéries colonisent le sable, réagissent au contact de l’urine, et produisent du carbonate de calcium. C’est une enzyme nommée uréase qui décompose l’urée dans l’urine et entraîne cette réaction. Le sable se durcit alors dans la forme choisie à l’origine : il peut s’agir d’une forme de brique, ou d’autre chose.

brique pipi

Le professeur Dyllon Randall explique que le procédé est similaire à celui qui entraîne la formation des coquillages. La solidité du matériau obtenu dépend du temps laissé aux bactéries pour le consolider.

Une innovation durable

L’intérêt d’une telle découverte ? Réduire le bilan carbone de la production de matériaux de construction. En effet, cette « brique à l’urine » ne nécessite pas d’être cuite, et entraine quasiment zéro déchet. Le potassium et l’azote créés en sous-produits de la brique peuvent être capturés pour être utilisés dans la fabrication d’engrais. A titre de comparaison, une brique traditionnelle nécessite une cuisson à une température avoisinant les 1400°C.

brique au pipi

Le processus doit encore être affiné et perfectionné, mais les chercheurs estiment que l’intérêt est bel et bien là et pourra être exploité dans les prochaines années. Hip-pipi-hourra !

TREEE MAG

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here