États-Unis.Cinq ans après, la crise de l’eau n’en finit pas à Flint

0
302

La ville de Flint, dans le Michigan, a dû faire face en 2014 à une contamination de l’eau. Aujourd’hui, ses habitants n’ont toujours pas accès à une eau potable de qualité : après des centaines de cas d’empoisonnement au plomb, ils sont contraints d’utiliser de l’eau en bouteille et ont perdu toute confiance dans les pouvoirs publics.

La crise de l’eau contaminée à Flint a débuté le 25 avril 2014. Ce jour-là, un groupe d’officiels américains inaugure une nouvelle source d’eau pour cette ville du Michigan : la Flint River. Une initiative lancée par le gouverneur Rick Snyder, qui a décidé, avec l’aide d’un administrateur d’urgence, de changer de source d’approvisionnement en eau pour toute la commune de 125 000 habitants. Flint est considérée comme l’une des villes les plus pauvres des États-Unis et sa population est en grande majorité afro-américaine.

À ce moment-là, les habitants sont passés d’une eau “pure”provenant de Détroit, – issue du lac Huron, l’un des plus grands lacs d’eau douce du monde –, à une eau provenant de la rivière Flint, polluée par l’activité industrielle de la région. Dès lors, les habitants se sont plaints d’une eau marron au goût de métal. Certains

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here