Vers un nouveau système de traitement des déchets en Algérie

0
902

Les autorités algériennes s’activent sur la promulgation de deux nouveaux projets de décrets exécutifs relatifs à la collecte et au tri écologique des déchets plastiques.  C’est du moins ce qu’a annoncé la ministre de l’Environnement et des énergies renouvelables, Fatma-Zohra Zerouati, jeudi 24 mai 2018 lors d’une séance plénière au conseil de la nation.

Selon la responsable politique de l’Algérie, le premier projet est un décret exécutif concernant le système de collecte et de tri écologique des déchets « en attribuant de nouvelles licences d’exploitation aux entreprises de récupération et de recyclage des déchets en plastique ».

Le deuxième projet définit les matières recyclables et les modalités d’exonération et d’allégement fiscaux au titre de l’impôt forfaitaire unique au profit des activités de collecte des déchets ménagers et assimilés, a-t-elle ajouté. Mme. Zerouati a fait état d’un travail visant à introduire, dans le projet de loi de Finances 2019, de nouvelles mesures incitatives encourageant la production de sachets plastiques biodégradables.

Ainsi, elle a évoqué un protocole d’accord entre les représentants des producteurs de sachets en plastique et son département pour arrêter la production et la commercialisation des sachets en plastique noirs et leur remplacement par des sachets conformes aux normes et standards de la règlementation en vigueur.

«Le dialogue se poursuit pour trouver une alternative définitive à cette problématique», a-t-elle souligné. La ministre a tenu à préciser que le plus grand nombre de ces producteurs travaille en dehors du cadre légal, «d’où la difficulté de leur contrôle».

Elle a en outre mis en avant la collaboration avec le ministère de l’Intérieur dans le cadre des commissions de wilayas en charge du contrôle de la conformité de la production, de la distribution et de l’utilisation des sachets en plastique, afin d’élargir leurs prérogatives à tous les types de produits en plastique.

Par ailleurs, dans le cadre de l’application du programme national de gestion des déchets ménagers, Mme Zerouati a assuré que tous les équipements et installations nécessaires au traitement, au tri et à la mise en valeur des déchets avaient été mis en place dans toutes les wilayas du pays.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here