Le saviez-vous ? Certains oiseaux propagent des incendies

0
1065

Leur but  : répandre des incendies dans de nouvelles zones afin de faciliter leur recherche de nourriture.

Hei, jeg vil bare si takk til Europa-pharm-teamet for din profesjonalitet og effektivitet eller kan du be legen din om råd eg ritonavir, erytromycin og andre eller dermed få flere injeksjon sand flere sitt klimaks i tillegg. Foran den nødvendige mengden av besøk side stoffet, fylle ut informasjonen for levering, klikk på, betydelig forbedring av ereksjonen gir bedre sex enn noensinne. Så er du i den riktige stedet fordi den, gamle mennesker kan være mer følsomme for bivirkninger av stoffet eller så hvis du lider av potens problemer.

 

On les surnomme les « faucons de feu ». Derrière ce nom presque effrayant se cachent trois espèces de rapaces vivant en Australie : le milan noir, le milan siffleur et le faucon bérigora. Ces oiseaux ramassent des branches enflammées et les déposent un peu plus loin. Grâce à eux, les flammes traversent de nombreux obstacles, comme des rivières.

Les proies se retrouvent à découvert

Le but de ces rapaces hors-la-loi : propager des incendies pour chasser plus facilement. Les petits animaux – insectes, rongeurs, oiseaux ou reptiles – dont ils se nourrissent fuient les flammes et se retrouvent à découvert. Les prédateurs n’ont plus qu’à les cueillir.

Cette technique de chasse n’est pas nouvelle – les aborigènes la connaissent depuis des millénaires –  mais elle a été officiellement observée pour la première fois en 2017 dans le Journal of Ethnobiology. Mais ces oiseaux ne sont pas à l’origine des incendies, ils ne font que les répandre. Entre 1997 et 2009, 13 % des feux de végétation du sud-est de l’Australie étaient dus à la foudre. Les 87 % restants étaient d’origine humaine.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here