Lomé, nouveau hub énergétique ?

0
700

Plusieurs sites affirment mercredi que la Guinée Equatoriale envisage de créer à Lomé une plateforme de distribution de gaz naturel liquéfié pour les pays de la sous-région. Dans la foulée, le Togo se doterait d’une nouvelle centrale de 60 mw pour ses besoins intérieurs.

Lomé et Malabo ont effectivement signé récemment un accord pour la fourniture de GNL.

Le projet, dont les contours restent imprécis pour le moment, consisterait à construire à Lomé un terminal GNL destiné à alimenter les pays enclavés (Niger, Mali, Burkina Faso).

Mais une infrastructure de cette nature n’a de logique économique qu’à la condition de fournir au minimum 500 Mw.

La capitale togolaise pourrait donc fournir les centrales des pays de l’hinterland pour leur alimentation en électricité.

Mais en plus, le gazoduc ouest-africain serait un véhicule très utile pour alimenter directement le Ghana et le Bénin.

Dans ces conditions, le Togo deviendrait un véritable hub énergétique dans la région.

Le Bénin travaille sur un projet similaire avec Gasol (Grande Bretagne) et Socar (Azerbaïdjan) pour installer des équipements de stockage flottants et une unité de regazéification au port de Cotonou.

La Côte d’Ivoire est également actif sur ce marché avec la construction par Total d’un terminal d’importation de GNL pour approvisionner les centrales du pays.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here