Nouvelle-Zemble : le dérèglement climatique met feu au demeure des ours

0
455

Dans l’Archipel russe de la Nouvelle-Zemble, il y a une invasion des ours qui s’explique par une fonte rapide des glaces dans l’Arctique. Ce qui amène les animaux à aller chercher de la nourriture.

Selon les informations, ces animaux se divaguent en bande dans les rues. Ce qui les amène à attaquer les gens. Ils s’invitent également dans  les immeubles d’habitation.

Face à cela, les autorités de Nouvelle-Zemble, cet archipel russe de la mer de Barents, ont à cet effet décrétél’état d’urgence. Victimes du dérèglement climatique et de la fonte des glaces, ces ours blanc sont agressifs.

Ce n’est pas la première fois que cet Archipel peuplé de plus de 3 000 habitants est confrontéà ce phénomène macabre. En 2018, il y en avait eu.

« Je suis en Nouvelle-Zemble depuis 1983, mais je nai jamais vu une invasion si massive dours polaires », a indiqué dans un communiquéJiganchaMoussine, chef de l’administration de Nouvelle-Zemble.

« Certains animaux font preuve d’un comportement agressif », a renchéri Alexandre Minaïev, son adjoint.

« Ils attaquent les gens et pénètrent dans des immeubles dhabitation et de service. Entre six et dix ours polaires se trouvent en permanence sur le territoire du village. Les gens sont effrayés, ils ont peur de sortir de la maison (…), les parents ont peur de laisser leurs enfants aller à lécole » a-t-il expliqué.

Ces ours polaires de Nouvelle-Zemble, malgré leur comportement agressif ne le sont pas volontairement. Donc, c’est les conditions climatiques qui les ont fait déplacer. A cet effet, ils sont devenus des réfugiés climatiques.

TREEE MAG

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here