Togo: l’agroécologie au cœur d’une conférence organisée par le SECAAR

0
779

Selon les experts en sécurité alimentaire et en lutte contre la pauvreté, l’agroécologie qui est un système de transformation alimentaire vers la durabilité tout en tenant compte de l’écologie, de la viabilité économique et de la justice sociale, est une approche qui mérite beaucoup d’intérêt surtout en Afrique .

De ce point de vue, le service Chrétien d’Appui à l’Animation Rurale (Secaar), une organisation à but non-lucratif basée au Togo, a organisé le samedi 27 octobre dernier, une conférence-débat à la salle de l’institut Confucius de Lomé sis à l’Université de Lomé.
« L’agroécologie peut-elle nourrir l’Afrique ? ». C’est le thème autour du quel ont eu lieu les échanges entre journalistes, acteurs du développement rural, universitaires, étudiants, agriculteurs, écologistes, etc.

Selon le vice-président du Secaar, Roger ZÜRCHER cette rencontre s’est inscrite dans le cadre d’une triple célébration : celle de la journée internationale des femmes rurales (15 Octobre), celle de la journée mondiale de l’alimentation (16 Octobre), et celle de la journée internationale pour l’élimination de la pauvreté (17 Octobre).

À en croire,le Sécrétaire Général de SECAAR ,Simplice AGBAVON, il faudrait redéfinir les objectifs de notre politique agricole au Togo.

« Un des chiffres palpables de la FAO révèle que ceux sont  les petits producteurs qui travaillent sur moins de deux (2) hectares qui nourrissent la population et ce sont eux qui produisent 80% de l’alimentation mondiale. Ces petits producteurs ne font pas de la jachère. Or on peut faire la jachère améliorée de telle sorte qu’au même qu’on cultive, on peut introduire des plants qui améliorent la fertilité du sol. Nous voudrons qu’à la fin de cette rencontre, les acteurs de la société civile et ceux du monde universitaires puissent mieux accompagner les communautés à la base », a t-il  indiqué.

Et de poursuivre de plus belle « Nous constatons aujourd’hui que le système alimentaire mondial a échoué. La façon de produire la nourriture, de la distribuer et de la consommer ne permet pas à l’humanité de pouvoir nourrir le monde si on continue avec cette manière de produire. Donc, il faut penser à des alternatives pour pouvoir aller vers une agriculture qui préserve à la fois l’environnement et qui donne également de bons rendements.« 

Au cours de cette conférence publique, les participants ont mené des réflexions et partages sur les contributions potentielles de l’agroécologie au renforcement de la sécurité alimentaire et à l’adaptation aux changements climatiques. Elle a permis également d’accentuer l’accompagnement des communautés rurales dans le domaine agropastoral, dynamiser les liens entre l’agroécologie et les disciplines du monde universitaire et motiver les participants à s’engager dans les démarches agroécologistes.

Pour information, SECAAR est une association internationale créée en 1994 au Cameroun.C’est un réseau d’églises d’organisations d’Europe et d’Afrique engagées dans les actions de développement rural et urbain cherchant à intensifier les échanges entre elles pour atteindre leurs objectifs et pour mieux valoriser les expériences particulières.

Source : Vert Togo

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here